Blog

Le pétrole face à ses actionnaires

Au premier rang des secteurs touchés par la crise, le secteur pétrolier. Le cours des majors a chuté avec celui du baril. Le marché de l’or noir est bouleversé, les investisseurs s’interrogent et le plus gros fonds souverain au monde, celui de la Norvège, vient d’adresser un signal fort : l’exclusion de certaines entreprises minières et d’hydocarbures de son portefeuille. Quand ils restent actionnaires, les fonds et les investisseurs institutionnels se muent en activistes, reprenant les revendications portées jusqu’alors par des ONG. En cette saison d’assemblées générales, les majors pétrolières et les banques qui les financent affrontent des résolutions ciblant leur gouvernance (chez ExxonMobil ou JP Morgan Chase), la rémunération de leurs dirigeants (Shell et BP) et plus largement leurs trajectoires de décarbonation (Barclays). En France, Total est le premier grand groupe concerné par une résolution portant des objectifs climatiques. Soumise au vote des actionnaires lors de l’AG du 29 mai prochain, elle émane de 11 investisseurs institutionnels, dont La Banque Postale, le Crédit Mutuel ou encore Meeschaert AM. Le président du directoire de ce dernier, Cédric Meeschaert, appelle à lever les freins au dépôt de telles résolutions, et notamment à supprimer le seuil de détention de 0,5 % des actions nécessaire pour pouvoir engager une telle action, afin que le vote aux AG constitue « un moment de véritable démocratie actionnariale ». Les ONG Reclaim Finance et les Amis de la Terre, en publiant cette semaine leur nouveau rapport sur les investissements dans les énergies carbonées, appellent l’État actionnaire à « refuser de soutenir les entreprises françaises actives dans cette industrie, en l’absence de plan de transformation de leurs activités pour sortir des énergies fossiles ». Un activisme actionnarial étatique déjà à l’œuvre en Finlande, qui a jugé nécessaire en ce temps de crise d’exiger des entreprises dont l’État est au capital de s’aligner sur l’accord de Paris, de contribuer aux ODD de l’ONU ou de se montrer responsable en matière de rémunérations et de fiscalité.

Catégories

  • Blog
  • Archives

  • avril 2020
  • mai 2020
  • juin 2020
  • octobre 2020
  • Autres billets