Blog

Biodiversité : dépasser la mesure

La Journée mondiale de l’environnement est consacrée ce vendredi à la biodiversité. Son but : accélérer la prise de conscience de la responsabilité humaine sur la dégradation des écosystèmes. Un rapport paru cette semaine amplifie le signal d’alarme : la sixième extinction de masse s’accélère et plus de 500 espèces de vertébrés terrestres pourraient disparaître dans les 20 ans à venir, soit autant que durant la totalité du XXe siècle. Alors comment agir pour les acteurs économiques ? Les réflexions s’articulent largement autour des indicateurs. Pour l’urgence climatique, ce sont la tonne équivalent carbone et les trajectoires à 1,5° et 2°. Mais quid de la biodiversité ? La capacité à prédire l’évolution du vivant est si limitée qu’il est illusoire d’attendre un référentiel aussi évident. « Un indicateur agrégé unique serait inopérant dans le champ de la biodiversité », confirme un récent rapport de la Plateforme RSE. Alors il faut plutôt faire le pari de ladiversité des approches et de l’appréciation des enjeux au niveau pertinent, qui est rarement celui de la planète. 

Une douzaine d’initiatives majeures sont aujourd’hui conduites et évaluées par la Commission européenne. En France, la Caisse des Dépôts vient de lancer son Global Biodiversity Score, conçu avec les entreprises et les acteurs financiers du club B4B+. Ces derniers appelaient fin mai à approfondir la compatibilité des outils d’évaluation disponibles, afin qu’ils puissent être déployés sans délai au niveau pertinent, en particulier au niveau local, et sur l’ensemble de la chaîne de valeur. Les incitations à agir convergent. Elles viennent de la finance : une coalition de 30 investisseurs internationaux insiste sur la nécessité de placer de tels outils entre les mains des investisseurs, afin qu’ils puissent intégrer les impacts sur la nature dans l’appréciation des risques et les recherches d’opportunités. Du régulateur : un cadre contraignant en matière de reporting extra-financier sur la biodiversité, aujourd’hui limité à quelques activités, est discuté au niveau européen. De la diplomatie : les très attendus rendez-vous de 2021 (Congrès Mondial de la Nature et COP Diversité biologique) fixent à tous un objectif de résultat, pour que le débat sur les indicateurs fasse place à l’action. 

Catégories

  • Blog
  • Archives

  • avril 2020
  • mai 2020
  • juin 2020
  • octobre 2020
  • Autres billets